Je vous disais dans mon précédent billet et sur ma page Facebook que le mois de janvier était le mois du poisson. Quoi de plus naturel donc, que de consacrer un portrait entier à Raphaël Jordan, qui exerce le merveilleux métier de pêcheur ?

Raphael_Jordan_pêcheur

J’ai cette chance inouïe de travailler avec des gens formidables… Vous commencez sans doute à le savoir, après avoir lu les portraits du vigneron Christophe Roumier, de l’herboriste Stéphane Meyer et du photographe modèle Franck Juery, vous ne serez pas surpris d’apprendre que Raphaël Jordan ne déroge pas à la règle.

Ma rencontre avec le pêcheur Raphaël Jordan

J’ai rencontré Raphaël via le fournisseur avec lequel je travaille déjà depuis de nombreuses années. Ce distributeur alimentaire est un intermédiaire qui fait le pont entre les pêcheurs et les restaurateurs. Cependant, au quotidien, je ressens le besoin de connaître les gens avec qui je travaille, c’est pour moi un gage de confiance et de qualité. Il s’est avéré que Raphaël partageait également cette philosophie, nous nous sommes rencontré et avons développé beaucoup de points communs, telle que notre rigueur, notre passion pour le travail et surtout, l’amour des bons produits. Aujourd’hui, nous connaissons et apprécions tous les deux notre façon de travailler ! Ce qui nous permet de partager de bons moments ensemble…

Comme ce reportage photo que nous avons réalisé l’été dernier sur le Lac Léman. C’est un souvenir particulièrement amusant pour nous deux, un peu moins pour notre pauvre Franck. Nous sommes montés à bord tous les trois, la bise soufflait malheureusement un peu trop fort, ce qui rendait les eaux du lac particulièrement houleuses. Après quelques photos, Franck a compris qu’il n’avait définitivement pas le pied marin et s’est arrêté là. Malgré cela, cette sortie reste pour moi un très bon souvenir puisque j’ai eu l’occasion d’apprendre plein de choses auprès de Raphaël sur les animaux marins 😉

Jean_sulpice_Raphael_jordan

La passion de Raphaël Jordan pour la pêche

Raphaël est originaire de Margencel, près du Port de Sechex, c’est ici qu’il a passé toute son enfance. Provenant d’une famille de pêcheurs, il a dès sa naissance été plongé dans l’univers de la pêche. Pour gagner un peu d’argent étant adolescent, il aidait ses oncles dans la préparation des poissons une fois pêchés, ce n’est que plus tard qu’est née sa passion pour les eaux. Jeune adulte, il est devenu ingénieur et a travaillé pendant quelques années dans l’industrie avant de revenir à ses origines et à ses premiers amours en devenant pêcheur à l’âge de 30 ans.

Raphaël est assez diversifié dans la pêche de ses poissons, c’est d’ailleurs une des caractéristiques qui fait que j’aime travailler avec lui : nous avons un large choix de produits ! C’est une richesse, puisque bon nombre de pêcheurs se spécialisent uniquement sur un type de poisson en particulier, la Féra du Léman par exemple. Raphaël, lui, choisit de partir à la recherche de multiples poissons : la Féra, le brochet, la perche, la lotte, l’écrevisse pour ne citer que ces espèces…

C’est également un pêcheur qui tire sa fierté du fait de faire plaisir par les poissons qu’il pêche. L’honneur n’en n’est que plus grand quand on sait que Raphaël est seul à diriger le navire. Il est aidé par sa maman, qui de la pêcherie, l’aide à vider les poissons une fois pêchés et à préparer les commandes, mais reste seul à tenir la canne à pêche.

Les particularités du Lac Léman

Le Lac Léman reste son territoire de prédilection, de par sa richesse, qui lui provient des nouvelles pratiques agricoles et de la généralisation des stations d’épuration des années 90. C’est également un lac plein d’histoire, on y pêche depuis plus de 1000 ans, ce qui lui confère une haute valeur symbolique et affective.

Si pendant longtemps la pêche est restée une profession fermée, se transmettant uniquement de père en fils, elle a tendance à ouvrir ses portes au fur et à mesure du temps. Alors si l’envie vous en prend… Vous savez maintenant que tout est possible… 😉

Comment

  1. Korine philipps dit :

    Bonjour. C’est un très bel homme extérieurement comme de l’intérieur. Je viens de voir son reportage sur M6 et il m’a beaucoup touché. Gros bisous à lui.

  2. Cecchini dit :

    Bonsoir. Nous sommes en vacances à Thonon et aimerions mon mari et moi vous rencontrez. Mon mari est cuisinier et pâtissier de métier et nous aimons tout comme vous les bons produits. Nous vous suivons par le biais de l’amour est dans le pré super émissions. Nous voulons connaître les bons produits de la région. Espérant vous rencontrer à bientôt.

    1. Jean Sulpice dit :

      Bonjour,

      Le Chef Jean Sulpice, ainsi que son épouse Magali, sont désormais propriétaires de l’Auberge du Père Bise, située sur les rives du Lac D’Annecy, à Talloires.

      A très bientôt,
      L’équipe Jean Sulpice

LAISSER UN COMMENTAIRE